Conflit numérique

Nos recherches et interventions tentent d’endiguer la polarisation sur les réseaux sociaux et numériques dans différents contextes à travers le monde.

Nos recherches explorent les rôles positifs, comme négatifs, que peuvent jouer les médias sociaux dans des contextes de conflit, et nous aident à mieux appréhender le potentiel de ceux-ci, tant comme moteurs de conflits et comme outils de consolidation de la paix. Nos interventions s’attaquent directement à la polarisation sur les médias sociaux, par l’utilisation de techniques non-violentes visant à favoriser la transition vers un dialogue constructif. Les résultats de ces travaux alimentent la compréhension du potentiel des technologies numériques dans le domaine de la consolidation de la paix et dans d’autres domaines adjacents comme celui de la médiation.

The Commons

The Commons, c’est l’intervention éprouvée et réussie de Build Up contre la polarisation sur les médias sociaux aux Etats-Unis. Nous avons piloté la première édition du projet The Commons en 2017. En 2019, nous avons lancé une version du projet de plus grande échelle, en testant différentes stratégies. L’évaluation de ces tests concluait alors que nous avons conçu et testé un modèle qui donne des résultats, a un impact certain, pour un coût raisonnable et pouvant facilement être étendu. En 2020-2021, nous adaptons ainsi ce modèle pour le déployer à plus grande échelle et ainsi atteindre plus de personnes, avec une attention particulière apportée aux sujets, évènements ou lieux liés aux périodes d’élection et post-election présidentielle de 2020.

Lire le rapport d’évaluation 2019 du projet The Commons (pdf)

Lire le rapport d’évaluation 2017 du projet The Commons (pdf)

Maskani Commons – une initiative de consolidation de la paix numérique au Kenya

Le projet Maskani Commons est le fruit d’une collaboration entre 6 universités publiques de l’Ouest du Kenya, le Center for Media, Democracy Peace and Security (CMDPS) et Build Up. Le projet a permis d’adapter l’approche utilisée dans le projet The Commons pour les conflits numériques aux Etats-Unis au contexte kenyan. Soixante étudiants ont ainsi été formés et accompagnés dans leurs interventions sur leurs propres fils d’actualité sur les sujets politiques polarisants, tels que l’ethnicité ou le Covid-19.

A lire : Devenir un peacebuilder numérique Maskani.

Partenariat stratégique avec le Centre pour le Dialogue Humanitaire

Depuis 2020, nous abordons les conflits numériques dans de nombreux contextes par la mise en œuvre de programmes issus de notre partenariat avec le Centre pour le Dialogue Humanitaire. En Libye, nous avons conduit une analyse des comportements, des contenus et des acteurs sur les médias sociaux, afin de comprendre comment s’y propagent les fausses informations, les contenus graphiques, les discours de haine et de violence et la polarisation, et comment ceux-ci influencent les conflits sur le terrain, dans le but d’alimenter notre réflexion sur nos futures interventions numériques. Au Nigéria, nous collaborons pour intégrer les médias sociaux dans le système d’alerte et de réaction précoces adapté aux conflits (Conflict Early Warning / Early Response System, CEWER). Au Soudan, nous réfléchissons ensemble à mettre à profit les médias sociaux pour accroître l’inclusion citoyenne aux réunions municipales et aux processus politiques de dialogue et pour combattre les discours haineux, la mésinformation et l’incitation à la violence.

Analyse des récits communautaires sur les réfugiés et leurs communautés d’accueil sur les médias sociaux au Liban

En novembre 2018, le PNUD commandait à Build Up une cartographie et une analyse complètes des relations entre les réfugiés syriens et leurs communautés hôtes au Liban (incluant une analyse des récits, des sentiments et des interactions) sur Facebook et Twitter. Les résultats figurant dans le rapport final sont le fruit d’études de la littérature, d’entretiens qualitatifs et de l’analyse de plus de 2,6 millions de tweets et de 14 734 posts et commentaires sur Facebook. Le rapport se base sur cette analyse pour identifier, dans un second temps, les défis et les opportunités se présentant au PNUD pour intégrer la surveillance des médias sociaux dans ses programmes.

Lire « Analyse des récits communautaires sur les réfugiés et leurs communautés d’accueil sur les médias sociaux au Liban » (pdf, Eng)

Soutien stratégique à Stonewall

En tant qu’organisation principale des droits LGBT au Royaume-Uni, Stonewall est souvent confrontée à des conflits entre acteurs divers. Build Up a collaboré avec l’équipe de Stonewall pour analyser l’émergence de conflits sur les médias sociaux et mettre en place diverses méthodes et outils innovants (parmi lesquels la communication non-violente et l’écoute des médias sociaux) afin de trouver de nouvelles manières de dépasser ces défis.

En savoir plus sur la contribution de Build Up à la stratégie de médias sociaux de Stonewall sur Buzzfeed.

NewsThatMoves

En 2015, Internews lançait NewsThatMoves, un site d’informations diffusant des informations indépendantes, vérifiées et utiles pour les personnes déplacées ou demandeuses d’asile, particulièrement en Grèce et dans les Balkans. Jusqu’en août 2016, Build Up a accompagné Internews dans la conception, le développement et le lancement du site NewsThatMoves et des campagnes liées sur les médias sociaux. Le site est aujourd’hui entièrement géré par Internews et a été reconnu comme une ressource importante pour les personnes réfugiées.

Visitez le site NewsThatMoves

Lire l’article “For refugees eyeing Europe, a website separates fact from fiction, by Sebastien Malo (Reuters)

Le Forum du Dialogue de Chypre

Build Up a conçu un pilote pour le Forum du Dialogue de Chypre, afin d’analyser si et comment l’analyse de conversations Facebook et Twitter peut influencer et alimenter les discussions de ce dialogue