Programme Build Peace 2017-2018

Le programme Build Peace de 2017-2018 a permis d’accompagner 3 équipes basées en Birmanie, en Bosnie et au Pakistan. Le programme a été financé par PeaceNexus.

Luis Gustavo Flórez

La passion de Luis, c’est d’aborder les conflits de manière créative. Il a trouvé dans la musique un moyen possible d’entretenir la paix. Luis vit actuellement en Birmanie, où il conseille bénévolement l’organisation Turning Tables Myanmar (TTM), qui utilise la musique et le film pour promouvoir l’émancipation des jeunes marginalisés. Son action porte principalement sur le suivi et l’évaluation des initiatives de consolidation de la paix. Luis a un master en études des conflits et de la paix de l’université européenne pour la paix (EPU), en Autriche, ainsi qu’un master en affaires internationales et diplomatie de l’université nationale australienne (ANU).

 Depuis 2015, TTM met en œuvre un projet intitulé « Voice of the Youth » (VOY) facilitant un dialogue constructif sur le changement social par la musique pour les jeunes vulnérables de différentes régions du pays, basé sur la cohésion sociale, la promotion des droits humains et de l’inclusion politique. Durant le programme Build Peace, Luis a conçu et piloté le déploiement d’une application pour smartphone, dans le cadre du projet VOY, visant à renforcer la participation de la jeunesse dans des processus de dialogues positifs et de réduction de la violence. L’application a été conçue comme une plateforme pour les jeunes, utilisant la musique comme un espace à part entière de sécurité, dans lequel peuvent s’exprimer et se confronter par le dialogue les visions de société de la jeunesse, au-delà des divisions sociales existantes. L’application permet aussi à l’équipe TTM de continuer son soutien à l’apprentissage musical des jeunes, considéré comme un vecteur créatif de citoyenneté et d’expression dans leurs communautés.

Quratulain Fatima

Quratulain Fatima est une femme politique et une alumni d’Oxford, en politiques publiques. Elle fut l’une des premières femmes à rejoindre l’armée de l’air pakistanaise, où elle fut en service avant de prendre un poste de fonctionnaire. Sa longue expérience de travail dans la région rurale du Punjab s’est principalement centrée sur la prévention des conflits par le développement. Elle a collaboré, avec passion, avec des acteurs étatiques et non-étatiques sur la consolidation de la paix par le biais de la provision de services dans les zones de conflits du Pakistan. 

Actuellement, Quratulain travaille pour l’Agence de Développement de la Région Barani (Agency for Barani (Arid) Area Development (ABAD)), au Punjab, où elle dirige une équipe qui tente d’améliorer le plan de développement intégré existant pour cette région aride. Durant le programme Build Peace, Quratulain a conçu et piloté un système SIG de gestion et de résolution des litiges liés à l’eau dans la région aride et vulnérable du Punjab, combinant ainsi la technologie à la recherche participative et communautaire, à des fins de prévention et de résolution de conflits locaux dans les communautés agricoles. L’objectif principal du système est d’améliorer le temps nécessaire à la résolution des litiges et d’en prévenir certains par l’identification de modèles de conflits et le déploiement d’une boîte à outils de résolution des litiges efficace et pertinente.

Elma Selman

Elma Selman est née au Prijedor (Bosnie-Herzégovine), vit et travaille actuellement à Sarajevo. Diplômée de la faculté de philosophie de Sarajevo, au sein du département de psychologie, elle a rédigé sa thèse sur « la relation entre art et psychothérapie dans l’art-thérapie ». Elle est également diplômée de l’académie de danse nomade et détient un master en droits de l’Homme et démocratie, dont sa dernière thèse abordait le rôle du théâtre dans la gestion du passé dans l’Ouest des Balkans.

Elma travaille à la fois en psychothérapie et dans le champ des arts visuels et performatifs (théâtre, danse contemporaine). Durant le programme Build Peace, elle a développé une méthodologie favorisant l’implication et la participation active de la jeunesse dans sa communauté locale à travers ses réflexions sur le futur. Elma a organisé une série de groupes de discussions avec des lycéens sur leur vision du futur, les valeurs sur lesquelles ils souhaitent bâtir celui-ci et leur vision du passé en Bosnie-Herzégovine, qu’elle a ensuite tournée en une pièce de théâtre. Son objectif était d’activer la participation des jeunes dans leurs communautés locales, tout en créant des ponts entre futur et passé et en rapprochant différents acteurs de l’écosystème local de consolidation de la paix.